LE DESIGN THINKING À DISTANCE
ou L'INNOVATION AUGMENTÉE À DISTANCE
Quatrième étape : Prototypage 

À la fin de la phase d'idéation, on a donc un concept détaillé qui est une piste de solutions ou, comme on dit chez ias.agora, "une patate semi-ouverte".

Avec tout ce matériel : idée principale, idées connexes, mots-clés et mini-storytelling associés, et titre significatif, on s'ancre dans la réalité en passant vite à l'action avec la réalisation du prototype ! 

Un prototype, qu'est-ce que c'est exactement ?

Un prototype est une représentation physique, matérielle, d'un nouveau produit ou d'un nouveau service, plus ou moins proche de l'objet fini. Il existe plusieurs formes de prototypes, allant du story-board à la maquette !

Le prototype permet de faire comprendre et sentir aux équipes et aux futurs utilisateurs le potentiel du projet et ainsi de l'améliorer plus facilement et de voir très rapidement si ce projet répond aux attentes, rêves, désirs des futurs clients ! 

Avec le Design Thinking, on est dans l'action ! 

Alors le prototype, on le réalise en mode "draft".

C'est une ébauche de projet. Le prototypage rapide d'idées - quick and dirty prototyping - permet d'incarner physiquement son idée le plus rapidement possible et d'en faire un véritable objet de parole dans une phase de partage ou encore d'expérimentation. 

Pour évaluer les points forts et les points faibles du projet, il est nécessaire que le prototype soit peu élaboré, pour ne pas perdre de temps dans l'élaboration, et aussi pour que les futurs utilisateurs en saisissent les potentiels.

Car devant un proto trop élaboré, l'utilisateur ne verra que les problèmes et non les forces, voire hésitera à exprimer ses désaccords devant le projet abouti d'un designer. 

Pour faire rapidement un prototype, on peut se servir de tout ce que l'on a sous la main : papier, bois, scotch, ciseaux, colle, et - en fouillant un peu plus - blocs de construction, pinces à linge, pâte à modeler, ressort, patafix...

Et si l'on a accès aux dernières technologies, on peut également profiter de l'impression 3D, découpe laser, etc. pour réaliser rapidement son prototype.

Oui, mais parfois ce que l'on veut améliorer ou proposer, inventer n'est pas physique, cela peut être un service, une expérience, une sensation... 

Et bien cela marche aussi avec le protocept ou prototypage conceptuel.

C'est une déclinaison du prototypage rapide d'idéesCette technique permet de partager et de visualiser des informations abstraites en modélisant en volume des éléments tels que challenge créatif, insight, service, nouvelle organisation... 

Une fois le concept représenté en volume, le protocept est raconté, transmis afin d'être compris, senti puis amélioré. 

À distance, on peut aussi coconstruire tout ce qui est en 2D (édition, étiquette des packagings, pages de site internet, application). Et avec des outils de cocréation plus sophistiqués, on peut aussi élaborer en équipe des protos en 3D

Une fois le protocept ou prototype réalisé, il va falloir le confronter aux réactions, perceptions, observations des consommateurs et/ou d'autres collaborateurs en interne.

Et pour cette étape aussi, le Design Thinking a beaucoup de conseils à vous livrer...

Poursuivons vers la dernière étape du Design Thinking : l'expérimentation !
 

©ias.agora 2020 - politique de confidentialité

logo linkedin couleur iasagora.png